Please or S’enregistrer to create posts and topics.

Et plus !

Page 1 of 2Suivant

le multicanal m’a toujours laissé perplexe dès lors qu’il est basé sur un nombre d’enceintes principales supérieur à 2.

j’ai essayé un certain nombre de compositions, la quadriphonie également. Et cela ne m’a jamais vraiment convaincu. Seules peut-être certaines démos Western Electric ont pu me toucher mais j’en ai entendu plus de ratées que de réellement percutantes.

je parle bien sûr de musique et pas de home cinéma.

Qu’est-ce que peut bien apporter la multiplication des sources émissives par rapport à une stéréo bien mise en œuvre ? J’avoue ne toujours pas avoir saisi…

Voilà une discussion de lancée. 

 

Salut Joël

Juste une expérience, qui n'a évidemment pas vocation à devenir la bible ?

C'était chez @tonton-flingueur il y a quelques années, dans une superbe salle de Home Cinéma.

Sonate pour 2 pianos de Mozart en 5.1 (ou plus, je ne sais pas), sans film, juste la musique.

Cela doit être l'une des très rares fois où je pensais "vraiment" être dans une salle de concert. La taille de la salle HC y est certainement aussi pour quelque chose, mais les réverbérations latérales et arrière y étaient sans doute pour beaucoup.

Vraiment, si j'avais été téléporté dans cette salle les yeux bandés, j'aurais pensé assister à un concert.

Amitiés

MSB Premier - Benchmark AHB2 x2 - Vivid G2S2

Oui, mais difficile de dire avec précision si la même prise de son en 2.0 avec deux grosses enceintes n’aurait pas tout aussi bien fonctionné.

Les pièces pour 2 pianos entendues en concert donnent rarement une sensation de réverbération très accentuée.

Bien évidemment, il faudrait pouvoir comparer une vraie prise de son 2.0 dans les règles de l’art avec la prise de son 5.1 ou 7.1

J'ai un doute sur l'oeuvre...

Peut-être était-ce plutôt les concertos, cette version que je possède.

MSB Premier - Benchmark AHB2 x2 - Vivid G2S2

Salut Joël , salut à tous 😉 

Pour faire un gros résumé à compléter ou à corriger si je dis des bêtise...

En fait pour la musique, le point de départ reste l'enregistrement donc la prise de son!

Il ne faut pas oublier que la stéréo peut être reproduite sur plusieurs enceintes à condition de respecter cette prise de son. La stéréo, prise de sons D+G,  voulant dire création d'un effet de spatialisation, on peut positionner 10 enceintes à G et 10 droite à D afin de reconstituer plus ou moins fidèlement l'espace sonore de départ.

Cependant, avec des prises de sons en stéréo de phase donc avec juste 2 micros plus ou moins espacés, l'écoute au casque peut présenter une perte au centre.

D'où la création des enregistrements binauraux pour le casque... mais la technique d'enregistrement pourrait à elle seule faire l'objet d'un fil!! Et je ne suis pas le plus qualifié, sans parler des prises de sons multi micros, des tables de mixage avec leur panoramique, etc...

Donc, partant de ce principe, il y a longtemps certains enregistrements classiques ont été fait à 3 micros, donc 3 canaux, remarquables de précision puisque positionnant un point central pour combler un "vide".

Malheureusement peu utilisé car encombrant et ne rentrant pas dans les chaumières, ce format abandonné a été redécouvert avec le HC dans les années 2000 avec l’avènement des processeurs multicanaux.

Maintenant, pour le 5.1 c'est le cinéma qui s'est chargé de passer en mode multicanaux avec le besoin impérieux de combler le centre de gigantesques écrans.

La stéréo avec 2 enceintes ne suffisait plus à recréer une spatialisation suffisante, l'enceinte centrale et les enceintes d'effets apparurent!

 

Après, certains principes d'enregistrements comme la quadriphonie, l'enregistrement avec 5 enceintes identiques voire plus avec des angles précis à respecter, furent employées!

Même si cela présentait quelques intérêts, ce fut toujours contraignant dans la reproduction à domicile par la place, les contraintes et finalement le budget des installations concernées. Donc ça n 'a pas pris!

C'est vraiment le HC qui a fait décoller la musique multicanale car quelque soit l'ampleur du système déployé la spatialisation devient possible, l'illusion surprenante!

Rare sont les installations 2 canaux permettant une telle spatialisation par manque de traitement acoustique, de positionnement ou tout simplement de bons réglages.

Ainsi, comme toute mode et tout engouement, ce fut dès les années 2000 la sortie du tout et du n'importe quoi!!

DTS a sorti nombre de CD audio 20 bits en multicanaux, un son rarement entendu à l'époque mais souvent du grand n'importe quoi car la plupart des mix n'étaient pas pensés en 5.0 ou 5.1. Des effets ping pong sur 5 enceintes sans cohérence, ça va 5 minutes!

Nous avons donc, la plupart du temps dans les supports SACD, CD audio DTS bien maîtrisés une simple réverbération sur les surrounds mais une scène sonore élargie sur l'avant avec une redoutable précision au centre.

En revanche, dans certaines prises de son actuelles, et avec le son immersif Dolby Atmos ou Auro 3D par exemple la  place du chef d'orchestre, donc nous le plus souvent, se situe au centre avec tous les musiciens tout autour...là le multicanal a son intérêt, faut-il aimer bien entendu!?

2L, entre autre,  produit de tels enregistrements en différents formats sonores, jusqu'à 24/192 sur 5 canaux.

En conclusion, Une reproduction stéréo bien maîtrisée peut rendre hommage à l'enregistrement initial...mais c'est rare :mrgreen: 

Le multicanal s’affranchit de certaines règles à tord d'ailleurs mais crée une illusion bluffante et cela d'autant plus que si l'installation HC présente en plus des lacunes ou des imperfections! Gommage assuré, illusion préservée!

Solution de facilité pour certains, démocratisation de la consommation de la musique pour d'autres avec l'intégration du Dolby Atmos dans les ordinateurs, tablettes et smartphones...choisissez votre monde!

 

 

Auralic ML Bryston TAD JBL

@Thierry:

il s'agissait de cet albumhttps://shop.2l.no/collections/all/products/mozart-grieg-vol-ii-dena-piano-duo

 

Auralic ML Bryston TAD JBL

Bonjour Tonton,

Tu fais bien de citer 2L car en effet les enregistrements multicanaux qu’ils réalisent sont d’une très grande qualité, et fruit d’une prise de son particulièrement élaborée.

Cela convient à des productions de petites formations et à des environnements acoustiques parfaitement maîtrisés, ce qui limite l’intérêt ou du moins la diversité de ce que produit Morten Lindberg. 
ce n’est à mon avis qu’une production très audiophile assez anecdotique, mais qui permet d’exploiter le potentiel d’un système multicanal lorsque celui-ci est bien calibré.

Concernant la multiplication des sources émissives en stéréo, je persiste à croire que cela ne fait pas mieux qu’un bon système 2.0 s’il est bien réglé, ce qui n’est évidemment pas toujours le cas ni la majorité.

 

Hello

Malgré l'excellente expérience chez @tonton-flingueur je reste (très) dubitatif sur les enregistrements multicanaux. Il ne s'agit ni de technique, ni de qualité des enregistrements, ni de mise en oeuvre.

Cela peut être une "expérience intéressante", mais cela ne correspond à rien de "réel", parce qu'on n'écoute pas au milieu d'un orchestre ou entre le violon et l'alto d'un quatuor à cordes.

Quant à la "réalité", c'est déjà totalement infernal en étant au piano en musique de chambre au delà de deux instruments de simplement écouter ses partenaires à 1 ou 2 mètres. Quand à être au milieu d'un orchestre, on arrive à s'écouter soi même, on arrive à écouter vaguement les voisins, mais on n'écoute pas grand chose d'autre.

Amitiés

MSB Premier - Benchmark AHB2 x2 - Vivid G2S2

Bonjour

Devrais-je avoir honte de beaucoup apprécier les écoutes multicanales? Heureusement, j'ai Tonton Flingueur qui semble être de mon côté!

Voilà, chacun n'a qu'une partie de la vérité, le mixage en multicanal bien fait ne cherche pas forcement à placer un instrument sur le côté, voire derrière comme pourrait le faire un effet de cinéma mais peut recréer l'acoustique d'un lieu avec ses propres réflexions/réverbérations pour nous replacer dans un concert! Il est vrai que nombre de mixages au début du multicanal ont, notamment sur de la musique moderne, essayé de faire des effets bidon avec plus où moins de réussite. Il est rapide de condamner quelque chose sur une ou plusieurs mauvaises expériences (j'en ai eu!), le primate que je suis ne tentera pas de vous convaincre mais ne reniera pas le plaisir certain ressenti sur quelques SACD et Bluray en sa possession!  

Edit: Ne vous méprenez pas, je ne suis pas énervé, j'aurais écrit en majuscule! 😀 

Tiens, je vais me faire ceci en DSD 5.1 (SACD)!

Heuhhh

Peut être n'as tu pas lu mon premier post sur ce fil....

Amicalement 

MSB Premier - Benchmark AHB2 x2 - Vivid G2S2

Pour répondre en Normand 😀 

En fait l'expérience d'écoute en concert, la pratique d'un instrument seul ou avec d'autres musiciens façonnent notre réceptivité au multicanal. De même que l'âge du consommateur :mrgreen: 

Les nouvelles générations sont habituées à des expériences "4D"....est-ce bien?? Je ne sais pas mais il s'agit d'expériences....comme de s'alimenter dans le noir dans un restaurant(Ah les cons!!! :mrgreen: ).

Cependant on voit de plus en plus de concerts plutôt "modernes" se dérouler dans des espaces ronds de part la configuration des lieux, tout comme les hommes politiques d'ailleurs, faisant un discours en tournant en rond comme des bêtes de foire !

Les formats immersifs permettent alors de bien retranscrire le moment, surtout lorsque des effets de hauteur bien calculés sont prévus dans la mise en scène, cas de Mylène Farmer par exemple. Mais là TOUT est calculé, millimétré pour une reproduction avec ce rendu!

Et justement, là aussi, ce genre de reproduction immersive impose des règles de base que très très peu de privilégiés  peuvent se permettre(hauteur de plafond notamment, mais pas que!)....sinon on rentre dans le domaine de la fête foraine, du spectaculaire...propos  qui remplissent régulièrement des pages de fora spécialisés...entre ceux qui respectent l’œuvre et ceux qui s'en foutent... 😀 

ces reproductions 3D sont appréciées aussi par compensation d'une mauvaise qualité ailleurs, dans la stéréo par exemple.

Si nous revenons au basique 5.1 voire 7.1 horizontal, mon cas en l’occurrence, il faut reconnaître qu'un bon mix multicanal apporte beaucoup de plaisir si et seulement si le mix a été pensé dès le départ avec une bonne cohérence voulant donner plus de précision et d'espace(cas d'un orchestre) ET si le préset technique du préampli est capable de fournir un setup différent des films!

Mais la vraie cohérence du son multicanal ne serait-elle pas dans l'étape supplémentaire qu'est la symbiose avec l'image??

 

Auralic ML Bryston TAD JBL

Un autre aspect 😉

L'écoute chez @tonton-flingueur@tonton-flingueur à été très positive. OK. 

J'ai aussi posté ça : https://audiomaboules.fr/forum/topic/michelangeli-krenz-beethoven-concerto-n5-1967/

Mais, si réverbérations latérales arrières, hautes etc sont dans l'enregistrement multicanal, alors... il faut écouter dans une chambre sourde ou très très très amortie, non ? ?

Amicalement 

MSB Premier - Benchmark AHB2 x2 - Vivid G2S2

Comme je l'ai dit plus haut, je suis en mode humour/offusqué mais ma réponse était plutôt pour Joël C.  😀 

Plus qu' amicalement!

François

Edit: Flute (à bec) je n'avais pas vu la 2ème page! donc ce message commence par @ThierryNK

😆

En fait l'amortissement d'une salle dédiée en multicanal a besoin d'être travaillé spécifiquement en rapport avec la multitude des points émissifs et donc finalement plus amortie qu'en stéréo pure pour y contrôler les réflections.

Le son multicanal, c'est la musique(avec ou sans image) et les films mais on peut faire aussi un compromis pour une écoute uniquement stéréo. Et le résultat en stéréo bien supérieur à des installations HIFI ésotériques posées dans un salon...si si!!

Si la pièce n'impose pas trop de contraintes, il peut y avoir un siège central avec un angle respecté de 60°, le placement à la distance critique et avoir suffisamment de diffusion arrière mélangée avec de l'absorption. On parle alors d'abfusion!

Anthony Grimani, célèbre acousticien, reconnu pour être le père du son "EX" (6.1) des premiers Star Wars et installateur hors pair a produit des tas de vidéos explicatives souvent en anglais. en voici une parmi d'autres:

 

Auralic ML Bryston TAD JBL

En essayant d'être le plus rationnel possible ?, un petit résumé de mon point de vue. 

Dans les pièces à vivre, il est encore plus infernal d'installer du multicanal que de la stéréo. 

Dans les pièces pouvant être traitées, un traitement pour le multicanal sera nécessairement loin de l'optimal pour la stéréo.

Je n'imagine pas voir des films sans multi canal

Ayant une très très nette préférence pour la musique vis à vis des films, avec une seule pièce pouvant être traitée, c'est pour la musique exclusivement que je la traite.

 

Le nombre d'enregistrements de musique en multicanal est une partie infinitesimale de la production. De même que les représentations live où le public est au centre de la scène et dans lesquelles le public écoute déjà des enceintes et des électroniques.

Je ne nie évidemment pas qu'on puisse obtenir qq chose de très bien en stéréo dans une installation multicanal, à condition d'accepter d'être assez loin d'un optimal.

On met tout ça bout à bout, et on arrive à ce que j'ai, une pièce audio que j'essaie d'optimiser au fil des ans. Une installation HC avec du materiel non bas de gamme dans une pièce à vivre.

Enfin, que cela soit le concerto de Beethoven mentionné plus haut, ou les concerts de Queen, je préfère et pas qu'un peu, les écouter/voir sur mon HC. L'image y est un vrai + et les enregistrements de Queen sont assez mauvais, ce qui n'est pas le cas des prises de son de leurs concerts. 

Mais cela ne peut pas contre balancer les milliers d'albums stéréo que j'ai et qui  continuent à paraître par milliers aussi. 

Amicalement 

MSB Premier - Benchmark AHB2 x2 - Vivid G2S2

Je suis tout à fait en phase avec ton approche Thierry. Mon sous-sol est traité pour la stéréo et pas pour le HC, et ça n'empêche pas que les films et concerts soient spectaculaires, même si ça n'est pas le top du top comme chez Tonton F. Comme l'essentiel du temps que j'y passe c'est pour écouter de la musique, le choix est assez facile à faire, en fait 🙂 

J'ai aussi une pièce Télé( 10m2, non traitée), où j'ai un écran 65" et un petit système stéréo only avec des petite Totem Arro alimentées par un simple ampli AV Marantz (qui fait multi-prise HDMI, mais ne fonctionne qu'en stéréo), et ça marche tellement bien qu'il m'arrive d'y rester plutôt que de descendre au sous-sol...

Citation de ThierryNK le 16 juillet 2021, 18h30

 

Je ne nie évidemment pas qu'on puisse obtenir qq chose de très bien en stéréo dans une installation multicanal, à condition d'accepter d'être assez loin d'un optimal.

 

Chacun fait ce qu'il lui plait, et il est tout à fait respectable de choisir sa préférence entre films et musiques, d'avoir 2 endroits d'écoutes plus ou moins optimisés en fonction de ses choix.

Mais c'est quoi  pour toi "loin de l'optimal"? Lorsque tu as en construction à partir d'une feuille blanche et sans contrainte architecturale(pas comme moi, donc...):

-Choix des enceintes amplis/pièce respectant des niveaux de distorsion très bas et des puissances nécessaires au point d'écoute.

-possibilité de faire et de contrôler du vrai grave dans le In wall par caissons avec un cross adapté(plus facile en full actif)

-Position du siège à la distance critique(50% son direct, 50%réfléchi) et couvrant un angle principal de 60° avec les enceintes positionnées hors écran.

-Pièce traitée amortie entre 0,2 et 0.25 pour une meilleure perception du signal direct avec abfusion arrière nécessaire en stéréo et en multicanal, et contrôle des réflexions latérales.

Le problème, c'est que dans nos habitations classiques, les pièces sont petites, modales et nous imposent des contraintes aboutissant à des compromis....même en stéréo!

Mais loin de l'optimal, non! 😳 

Pour info cette salle est une salle privée HC, une salle d'étalonnage vidéo, un lieu où l'on joue de la musique...et où l'on peut aussi écouter de la musique...en stéréo

Quelque soit la position centrale du gradinage, tu as un centre parfait....jusqu'à devant l'écran.

Suis sûr que ça te plairait Thierry:

https://www.homecinema-fr.com/forum/installations-homecinema-dediees/la-nouvelle-salle-de-thxrd-la-4e-du-nom-t30079828-3705.html

Auralic ML Bryston TAD JBL

Peut-te commence-t-on à tourner en rond...

Alors 2 questions...

RT 0.2s dans une salle de quel volume?

Chez moi, dans 25 m2, j'ai 0.3s, en dessous, on commence à entrer dans l'insupportable.

Dans une salle de concert, c'est autour de 2 secondes.

Alors, 0.2s dans une salle plus bien plus grande que ma pièce comme celle que l'on voit dans le lien que tu as fourni, pour écouter de la stéréo, j'ai quelques doutes.

 

Seconde question: dans une pièce de la taille de la mienne, tu installes quoi?

Amicalement

MSB Premier - Benchmark AHB2 x2 - Vivid G2S2

😀

Ne fais comme si tu ne savais pas...on choisit le RT en fonction déjà de la taille de la salle avec parfois une priorité pour une écoute stéréo ou une écoute mixte.

Nos petites salles jusqu'à 100 m3 environ supporte 0,2 à 0,3 mais les grandes salles comme celle de Roland montrée dans le lien pour 800 m3 sont adaptées en fonction ( 0,6 ou 0,8 pour le lien je crois de mémoire)...

Un 0,2 dans une grande salle serait impossible à supporter.

Il est classique d'avoir 0,4 voire 0,5 dans un salon courant peu meublé, ce qui est très réverbérant! est-ce bien pour de la stéréo, non!

Pour ce qui est de ta pièce....j'en sais rien! Faut étudier les contraintes physiques, les modes, la position d'écoute....tes goûts, etc...c'est un autre sujet et une autre visite pour en discuter 😉  et je pense aussi une autre philosophie à comprendre...pas forcément à accepter, hein!!

Cependant, à part la salle de Roland qui représente la perfection technique d'une salle mixte mais que l'on a le droit de ne pas aimer, chacun choisit le traitement de sa pièce et le matériel en fonction d'un but bien précis: c'est un choix de départ totalement respectable.

C'est le sujet du fil, une écoute en multicanaux ne s'improvise pas , n'est pas obligatoire, peut apporter un plus dans certains cas mais n'est pas la panacée.

Voilà, de mon point de vue on a fait le tour de la question...

Auralic ML Bryston TAD JBL

Avec le RT60 le premier critère essentiel c'est la régularité sur le spectre 20-20000Hz (en pratique 150/200-10000Hz dans nos pièces de taille modeste), ensuite l'"idéal" dépend du volume et de l'application voulue dans la pièce (HC ou stéréo). En stéréo, une "bonne" cible c'est 0.3xRacine cubique (V/100), avec V=volume de la pièce. Donc pour une pièce de 100m3, ça fait une cible "idéale" à 0.3s, et dans une pièce de 50m3, ça fait une cible à 0.24s. Chez Thierry, avec un plafond estimé à 2.4m et une surface de 25m2, soit 60m3, ça fait une cible à 0.253s.

En pratique, on peut être à +/- 0.05s autour de cette cible sans problème, à condition que ce soit stable et que le RT60, qu'on ne calcule pas vraiment dans des pièces aussi petites, et qui n'est donc qu'une estimation basée sur la pente de décroissance de l'énergie sonore sur la plage mesurée (en général guère plus de 40dB), soit avec une pente régulière, c'est à dire que mesuré sur les 20 et 30 premiers dB de la pente, le chiffre calculé soit très proche du RT60 estimé sur la totalité de la décroissance mesurée. REW donne ces chiffres qui sont le Topt (RT60 estimé) et le T20 et T30 qui sont les RT60 calculés sur respectivement les 20 et 30 premiers dB de décroissance).

En résumé, dans nos pièces, pour la stéréo, il faut viser RT60 "idéal" +/- 0.05s, stable et avec T20 et T30 identiques au RT60 à +/-10-15% max.

En HC, que je connais beaucoup moins bien, il me semble que les recommandations sont d'être beaucoup plus bas (cible plutôt vers 0.2xRacine cubique (V/100)), ce qui est trop bas pour de la stéréo.

Enfin, dans un salon courant peu meublé, il est rare d'avoir 0.4 ou 0.5s, c'est plutôt 0.8s quand on a de la chance, car c'est souvent proche de 1s. 0.4s-0.5s ce serait déjà très bien pour de la stéréo dans un salon courant mais malheureusement, c'est rarissime (en fait, tous ceux que j'ai mesuré ou dont j'ai vu les mesures, sont bien au dessus, sauf quand ils sont traités et plutôt fortement d'ailleurs, car c'est pas si facile de descendre le RT60 d'un grande pièce).

Fledermaus a réagi à ce message.
Fledermaus
Page 1 of 2Suivant