Please or S’enregistrer to create posts and topics.

Salon HighEnd Munich 2023

PrécédentPage 2 of 2

Un grand homme tant c’est vrai, d’autant plus de nos jours. 

Papytechnofil a réagi à ce message.
Papytechnofil
Giya G1 , E2Glass & 20.1 , Andra3 , Titus TZX , Albedo , Maxima , Turbo 845’s , Aelius II, Odin, EX-M7, 500 , T1A34 , Crystal1 , MCR510 , Statement pré , Serene, Machin Super Bon , May KTE , DST , PS1200 , Sigmas, Paul Hynes , J92 , , SW6, Sonore , Aqvox , Ocellia , Coincicent , ifi , Fa Diese , Grimm , JMF , Raclette , DIY , Gik , Roon, HQplayer, Diretta.

Absolument !

Pour la pièce dédiée, bien sûr que ça change beaucoup de choses et que ça ouvre des possibilités d'optimisation acoustique inaccessibles au commun des mortels, mais pour prendre un exemple plus ordinaire - en l'occurrence le mien - rien qu'un début de traitement acoustique d'un living-room tout mal foutu te change la vie dans des proportions incomparables avec n'importe quel changement de DAC ou d'ampli, sans parler de câbles...

Le passage en actif des KF et le PinarDSP, honnêtement c'était autant pour le fun que pour pallier une forme ou une autre d'insatisfaction audiophilo-névrotique - après, l'optimisation s'imposait, sur la lancée, ne serait-ce que pour emm%rder les copains audiophiles et pour pousser le concept dans ses limites, plutôt que de s'arrêter en chemin...

Sûrement qu'il y aurait mille manières différentes de faire marcher ces enceintes et sonner cette pièce, mais je suis assez content de la mienne, et heureusement les Nuits d'Eté (à  l'instant sur France Mu) n'en seraient pas moins reconnaissables ni moins délicieuses 😉

"L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines." William Shakespeare

Et ça c'est, pour l'ami @logos, extrait des commentaires de la vidéo ci-dessus, l'avis d'un professionnel de la profession chevronné à propos du vinyle :

Having spent a large part of my adult professional life setting up turntables for broadcast and audiophile applications IMO all turntable, cartridge, stylus and tonearm combinations playing a vinyl source, are at best a precision approximation of the recording. Once all the wear factors are considered such as stylus and vinyl wear, not to mention the dust and static accumulation over time, anyone who prefers the "sound of vinyl" to digital recording is not an audiophile, IMO. In that case like many other older technologies that "sound better" to some, I would submit that it's a sound quality that those listeners are accustomed to.

"L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines." William Shakespeare
« Une expérience globale riche »
« Jason Corey, ingénieur du son et de technologie des arts du spectacle à l'université du Michigan, affirme que, selon presque toutes les mesures objectives, pour un débit binaire acceptable, le son digital est meilleur. Mais quelles sont ces mesures objectives ? Corey en cite quatre :
La distorsion : Une mesure de la façon dont l'enregistrement représente la source original
Le bruit : Tous les sons que vous ne voulez pas entendre dans un enregistrement, causé par la poussière sur l'album ou de petites rayures sur le vinyle, par exemple.
La réponse en fréquence : La qualité et la régularité avec lesquelles l'enregistrement reproduit les fréquences les plus basses et les plus hautes de a source originale.
La gamme dynamique : La différence entre les sons forts et les sons faibles. Le numérique permet une gamme dynamique beaucoup plus large que le vinyle.
La matérialisation des disques vinyle n’empêche cependant pas l’appréciation de ses caractéristiques distinctives. La production de vinyles offre des différences bénéfiques dans l'écoute de la musique enregistrée. Le son est plus marquant, plus riche et plus profond. Au-delà du son, le vinyle offre un plus grand nombre de caractéristiques à apprécier et à évaluer. Il s'agit notamment de caractéristiques tactiles, visuelles et épistémiques.
Bien que les formats analogiques et numériques présentent une série d'avantages et d'inconvénients, il est d’avis général que les disques vinyle sont préférables aux formats numériques, car le son est meilleur et l'expérience esthétique globale est plus riche’’.
Ceci est un extrait de : https://www.diggersfactory.com/fr/blog/247/vinyle-vs-digital-que-choisir-pour-un-artiste

Comme on peut voir Fledermaus, il est très facile aujourd’hui de trouver des articles, chroniques, reportages, citations, ……. qui nous conviennent bien.
Ce n’est donc pas forcément la vérité qu’on recherche mais à essayer de prouver qu’on a raison.
Schoppenhauer ns a légué sa pertinente analyse dans son Ouvrage «  L’art d’avoir toujours raison »  que je ferais d’ailleurs bien de relire, ne serait-ce que pour éviter de succomber à ce travers si difficile à maîtriser.
[L’art d’avoir toujours raison est une discipline autonome. Dans « L’Art d’avoir toujours raison » Schopenhauer part du principe qu’avoir raison consiste non pas à faire éclater la vérité, mais à vaincre son opposant sur le plan argumentatif.]

Mais revenons à nos moutons: 
Ce qu’exprime l’ingénieur du son Jason Corey au sujet des mesures objectives (qui sont clairement à  l’avantage du numérique) ne sont donc que des mesures. Tous les experts, spécialistes du numérique reconnaissent que ces notables mesures (ou ces caractéristiques techniques intrinsèques) ne suffisent pas, de loin pas, à obtenir un son parfait, sans quoi, p. ex. les premiers lecteurs CD auraient tout supplanté.  A l’époque tout le monde est tombé dans le piège, y compris les pros, les ingénieurs du son, les revues techniques, les labels de disques, etc. en se fiant aveuglément aux caractéristiques techniques qui ridiculisaient toutes les sources analogiques d’alors (y compris les meilleurs magnétophones à bandes). Depuis déjà pas mal de temps on sait qu’il faut aussi maîtriser un grand nombre d’éléments techniques (qui ne cesse de croître!) pour accéder au grand son. Toutes les grandes marques investissent bcp et sans relâche pour améliorer leurs produits car c’est une quête sans fin. A l’image des voitures, on n’arrête pas le progrès. (Je veux parler du progrès technologique, pas humain!) 

Utilisant sur mon système tour à tour les sources numériques et le vinyle (à un niveau similaire et plutôt correct) sans le moindre état d’âme, ni assujettissement d’aucune sorte, j’apprécie plus que tout la musique qui sort des HP (évidemment avec la meilleure qualité possible!)
Parfois, par curiosité et pour le fun, quand je possède exactement la même œuvre, le même morceau sur les 2 supports, je m’amuse à les comparer.
Tantôt ma préférence va vers l’un ou vers l’autre (quand même légèrement plus vers le vinyle), tout en n’ignorant pas que le « parcours » depuis l’enregistrement original (qui était donc le même) n’a pas pu être identique par la suite, du fait des procédés inhérents à la technologie appliquée au support. Même les masters sont très rarement les mêmes (comme me l’a fort justement rappelé récemment un membre du forum). 
Je sais aussi qu’il existe de très mauvaises éditions (en numériques comme en vinyles) qu’il serait malvenu d’utiliser pour un comparatif. 

Étant donc (parfois) en mesure de pouvoir comparer assez objectivement (et même de manière répétée) le rendu de ces 2 supports, je pense pouvoir exprimer un avis (rien d’autre!) que je ne me permettrais pas d’émettre si ce n’était pas le cas. 
En plus de cela, il est incontestable pour moi comme pour de très nombreux audiophiles, que lors d'écoutes durant les salons et chez des revendeurs spécialisés où l’on passe alternativement des fichiers en haute résolution et des disques vinyles, on ne peut qu’être étonné de la qualité globale du son, sans avantage évident pour l’un ou pour l’autre. Personne ne prend les jambes à son coup lorsqu’une platine TD est utilisée comme source. Les visiteurs écoutent sans se poser de questions. Les revendeurs et exposants ne sont pas non plus complètement fous pour faire des démos avec un son minable.

Il y a qq. semaines j’ai été invité (du côté de Strasbourg) à une démo organisée par 2 revendeurs du Grand Est. Les enceintes étaient du HDG Apertura et les électroniques de la prestigieuse marque suisse CH-Precision. Là aussi, passaient en alternance des fichiers numériques, des CD, des SACD, ….et des disques vinyles. Un moment, tout le monde (moi aussi) était subjugué par la dynamique hallucinante d’un morceau de jazz, à couper le souffle. Qu’elle ne fut ma surprise de voir que ce qui passait était un vinyle. Je n’aurais jamais pu imaginer qu’une telle dynamique soit possible avec ce support. Je vais essayer de me renseigner au sujet du titre de l’album. Le pré-phono (intégré) de l'ampli CH Precision ne devait pas être totalement étranger à cette performance. Je ne me rappelle plus les références des électroniques, mais Valery, le distributeur CH Precision de "L'étape musicale" (25420 Dampierre sur le Doubs) pourra renseigner ceux qui s'intéressent à cette étonnante marque suisse (qui est hélas hors de portée de ma bourse).
Que de plus en plus d’audiophiles deviennent adeptes du vinyle est peut-être révélateur mais pas déterminant. Si je n’avais pas une belle collection de vinyles, je n’irai certainement pas acheter une platine TD. Ci-dessous, d’autres liens en rapport avec notre thématique et qui montrent la stérilité d’un affrontement entre « vinylistes » et aficionados du tout numérique. https://www.lauschmittel.ch/blog/klingt-vinyl-wirklich-besser https://audiosciencereview.com/forum/index.php?threads/vinyl-will-always-sound-different-than-digital-right.37657/page-27 https://audiosciencereview.com/forum/index.php?threads/why-do-records-sound-so-much-better-than-digital.22074/page-19 https://www.svsound.com/blogs/svs/which-sounds-better-vinyl-or-digital-music https://www.washingtonpost.com/arts-entertainment/interactive/2022/perfect-sound-quality-vinyl-records/ « Nous avons tous raison, les autres ont tort » (André Rochette) Pour revenir au sujet du fil et illustrer ce que j’ai pu constater à l’expo de Munich (en mai dernier), à savoir la folie des prix qui devient, à mon immense désenchantement, totalement incontrôlable, même inquiétante (surtout pour la plupart des audiophiles non millionnaires que ns sommes). Où cette spirale effrennée va-t-elle nous mener? J’avais rendu visite à Sven Boenicke qui exposait dans l’atrium 4.2 son nouveau modèle phare « W22 ». Je viens de découvrir son prix de vente sur un site allemand ==> 220'000 € !!!!! https://www.klangloft.de/lautsprecher/boenicke-audio-lautsprecher/1005/boenicke-audio-boenicke-audio-w22-standlautsprecher
Comme je connais personnellement Sven Boenicke, je n’en dirais guère plus, si ce n’est une profonde déception! 


Si 50 millions de personnes disent une chose idiote, c'est toujours une chose idiote (Bertrand Russell) Accuphase E-480 / Boenicke W8 / Naim Uniti Core / LAB 12 DAC 1 Reference / Linn LP 12 Klimax / préphono LAB 12 Melto 2 / Isotek Sigma II / local dédié / traitement Skum Acoustics et Mac Door + Stein Music!

Quel long post @logos!!

Alors je vais y aller plus franchement, voire plus brutalement que @fledermaus

La Hifi, étymologiquement, c’est la fidélité, avec deux facettes, la fidélité de ce qui sort des enceintes par rapport à la source, et une certaine fidélité ou réalisme par rapport au réel. 

Que l’on aime le « son vinyle », je ne le discuterai pas, les goûts sont indiscutables par nature.

Pour la fidélité par rapport au réel, il a été fait plusieurs fois ici la liste des incongruités de ce qui est gravé sur un vinyle. L’écart au réel est a priori gigantesque. 

Pour la fidélité par rapport à la source, le vinyle part mal, avec une cellule source d’un torrent de distorsions, cellule qui n’est rien d’autre qu’un amplificateur et convertisseur de signal mécanique en électrique.

Que l’on apprécie le rendu, aucun problème pour moi. Mais de mon point de vue, il faut arrêter de vouloir parer le vinyle de qualités techniques qu’il n’a jamais eues et qu’il n’aura jamais et assumer ses goûts sans états d’âme  

De la même manière, tu apprécies tes enceintes dont la courbe de réponse est pourtant une bouse que le moindre DIYer sait éviter sans être un génie ni surtout vouloir vendre de telles enceintes. 

Amicalement

MSB Premier - Benchmark AHB2 x2 - Vivid G2S2

Merci infiniment Thierry pour ce post qui a le mérite de la clarté (à divers égards!).

J’ai assez longuement hésité à répondre ….ou pas !

L’absence de réponse pouvant laisser croire que tes derniers arguments étaient si éloquents que cela m’avait coupé le sifflet, les choses ne pouvaient rester en l’état, il y allait de mon amour-propre ainsi que de la transparence du débat dont les audiophiles (pas seulement ceux du forum) sont peut-être témoins.

En tout cas, le besoin impérieux de te « lâcher » comme tu l’as fait sur ce fil, a dû être particulièrement jouissif. Grand bien te fasse !

Quand on est le « maître des lieux » on ne risque effectivement pas grand chose.

Répondre  à mon post sans l’avoir lu (c’est l’évidence!) est affligeant!

Pour ce qui est de l’argumentation, il doit être vachement difficile de ne pas tomber en admiration devant ton omniscience.

A vrai dire, tout cela est sans importance et aisément excusable.

Par contre, ta dernière allégation, éminemment acrimonieuse, est un miteux persiflage prétentieux, complètement hors sujet, d’une intolérance que je n’attendais pas de ta part, d’une absurdité à pleurer.

De toute évidence, les ultracrépidariens ne sont pas en voie de disparition.

Ce biais cognitif conduit les moins qualifiés dans un domaine à surestimer leur compétence.

Pour ce qui est de « l’allergie » viscérale au vinyle, tout le monde aura compris qu’il restera tjs un bastion d’irréductibles qui se réfugieront éternellement derrière les caractéristiques techniques et les mesure pour le dénigrer. Insoutenable pour eux de pouvoir accepter que les galettes noires puissent produire un son fabuleux.

Pour ta gouverne et certains « experts » invétérés du forum, je me suis permis de rapporter (à la fin du post) un petit extrait d’une interview de Jürgen Reis (Directeur Technique chez MBL) paru ds VUMÈTRE (version anglaise et française). Il explique ce qu’il juge vraiment important dans l’élaboration de haut-parleurs et entre autre l’importance de la « Courbe de réponse ». Captivant et très instructif!

Bonne lecture !

Encore un grand MERCI pour les si passionnants échanges sur le forum « Les Audiomaboules »  dont le titre m’avait séduit. J’ai eu la naïveté de penser qu’on y trouverait un véritable lieu d’échanges, de partage, sans prise de tête.

« Plus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent  pas voler » (Friedrich Nietzsche)

Excellente fin d’été à tous les membres du forum !

 

PS: Je ne serais guère surpris que ce dernier post soit « censuré » et tout bonnement supprimé car jugé « non conforme » à la déontologie du forum. Il est vrai que pour les « souverains » des lieux, cela risque de faire un peu discordant par rapport à l’image très bienveillante qu’on aimerait laisser sur la toile.

 

https://vumetre.com/en/interviews/juergen-reis-head-of-rd-talks-about-the-mbl-101-e-mkii/

"What do you think is the most striking innovation of its speakers?
This is by far the most important part / question, and this is also by far the longest answer, and this is maybe also by far the most “difficult” to understand, but really, these are the most important points of what this omnidirectional loudspeaker do and how it works from the acoustical standpoint. The goal of all loudspeakers in the world is, to transport the sound of a recording into someones home. This sounds “easy” but it takes a lot of understanding what does this mean and what has to taken into account / into consideration, when designing a loudspeaker, to reach this goal. So what does this mean? The frequency response should be neutral? Ha, this would be too easy. Lets put a speaker in an anechoic chamber and measure the frequency response. Doing so and developing that way, that the frequency response is flat does mean very little, to be exactly, this is not even 2 % of all what is important, when having the speaker at home. You see, that this point, that is measured and published the most (by manufactures and by magazines), have the least portion, of what is important. As this point is also covered in the next paragraph, we can ignore it here (as it has, measured alone, at the end, no real importance) »

https://necessoire-hifi.com/products/download/930

"Selon vous, quelle est l’innovation la plus frappante de ces haut-parleurs ? C’est la question la plus importante et qui exige la réponse la plus longue ! C’est aussi la plus difficile à comprendre, mais vraiment, ce sont les points cruciaux sur ce haut-parleur omnidirectionnel, ce qu’il fait et comment il fonctionne du point de vue acoustique. Le but de toutes les enceintes dans le monde est de reproduire le son d’un enregistrement dans votre maison. Cela semble facile mais il faut comprendre ce que cela signifie et ce qui doit être pris en considération lors de la conception d’un haut-parleur, pour atteindre cet objectif. Qu’est-ce que cela signifie ? La réponse en fréquence doit être neutre ? Ce serait trop facile. Il suffirait de placer un haut-parleur dans une chambre anéchoïque et de mesurer la réponse en fréquence. Faire ainsi et développer de cette façon, que la réponse en fréquence soit plate ou pas, ne signifie pas grand-chose. Pour être franc, cela ne représente même pas 2 % de ce qui est important lorsque vous avez l’enceinte à la maison. Vous voyez que ce point, qui est le plus mesuré et publié (par les manufactures et par les magazines), est finalement le moins crucial."

Les ultracrépidariens

J'ai toujours raison!

Si 50 millions de personnes disent une chose idiote, c'est toujours une chose idiote (Bertrand Russell) Accuphase E-480 / Boenicke W8 / Naim Uniti Core / LAB 12 DAC 1 Reference / Linn LP 12 Klimax / préphono LAB 12 Melto 2 / Isotek Sigma II / local dédié / traitement Skum Acoustics et Mac Door + Stein Music!

Salut

Il n'y a aucune censure sur ce forum.

Il y a une liberté de parole totale.

Je t'ai donné ma "définition" de la "Hifi". Tu as parfaitement le droit d'en avoir une autre. 

La réponse en fréquence d'une enceinte est l'un des critères de conception, il y en a des dizaines d'autres. Mais quand on a ce qu'on voit ici https://boenicke-audio.ch/AusHifi-Jul17-Boenicke-HighRes.pdf ou ici pour les W5 https://www.audioasylum.com/messages/speakers/354586/i-was-interested-in-the-boenicke-w5-until-i-researched-them c'est ce qu'on appelle pudiquement des colorations. Et bonjour, POUR MOI, la fidélité à la piste avec ça. 

L'acoustique c'est déjà compliqué, mais des traitements avec de telles colorations, ça doit être un sacré challenge pour arriver à une restitution équilibrée de bas en haut, à moins qu'on apprécie cette cuvette dans le medium et ce surplus de basses et d'aigus.

Pour le reste, l'humour n'est pas contradictoire avec la lucidité.  On n'apprend que de ses erreurs, et la liste des miennes (dont j'ai régulièrement parlé à travers plusieurs posts) doit être aussi volumineuse que l'Encyclopédie Unversalis. Heureusement que j'ai quelques copains qui m'ont pointé sans état d'âme ces erreurs au fil des années.

Amicalement

 

MSB Premier - Benchmark AHB2 x2 - Vivid G2S2

Hello,

Tu remarqueras aussi, ami Logos, que les assertions de Herr Reis, comme celles de Mr Corey cité plus haut, qui n'engagent qu'eux, sont du pur PIROOMA, assorti d'une belle assurance mais sans le début de la trace d'une amorce d'argument concret - tandis que les limitations techniques du support microsillon - auxquelles Mr Corey fait également allusion - sont clairement documentées comme ayant un impact audible.

De même pour les recherches en matière de préférence subjective concernant les enceintes, qui montrent clairement qu'une courbe de réponse neutre (= plate dans l'axe) est le critère de préférence prépondérant (avec une directivité maîtrisée et une bonne extension dans le grave) parmi les auditeurs soumis à des tests d'écoute comparatifs en aveugle, qu'ils soient jeunes, vieux, amateurs ou professionnels et quelle que soit leur contrée d'origine.

Alors peut-être que les connaissances établies du moment sur le sujet reposent sur des prémisses erronés et des expériences biaisées, mais pour le démontrer il faudrait produire des preuves au moins aussi solides et argumentées, plutôt que juste sortir de son Q des affirmations contraires.

On trouvera toujours quelqu'un pour aller à l'encontre de la doxa du moment, pas toujours sans raison - mais comme dit l'autre "extraordinary claims require extraordinary evidence"...

"L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines." William Shakespeare

Tiens, moi j’en fais pas mal du PIROOMA en ce moment, grâce à mes excellentes Reine Claude qui murissent, aux courgettes de mon jardin farcies bien garnies d’oignons, et aux gaz provoqués par les rediffusions qu’on peut voir sur tous les forums audio l’été . C’est pas bon pour le réchauffement climatique tout ce méthane parfumé imbrulé…

 

J’ai retrouvé une photo de moi récente d’ailleurs: 

Giya G1 , E2Glass & 20.1 , Andra3 , Titus TZX , Albedo , Maxima , Turbo 845’s , Aelius II, Odin, EX-M7, 500 , T1A34 , Crystal1 , MCR510 , Statement pré , Serene, Machin Super Bon , May KTE , DST , PS1200 , Sigmas, Paul Hynes , J92 , , SW6, Sonore , Aqvox , Ocellia , Coincicent , ifi , Fa Diese , Grimm , JMF , Raclette , DIY , Gik , Roon, HQplayer, Diretta.

Ah mais là c'est la version "push", je faisais référence à la version classique où le P est l'initiale de "pull".

"L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines." William Shakespeare
PrécédentPage 2 of 2