Please or S’enregistrer to create posts and topics.

Jazz de la Nouvelle Orléans

Un fil ouvert à ce jazz qui vous pourrait remplacer le sport santé tellement votre corps bouge bouge bouge et votre cerveau se reconnecte  à la source balayant les idées sombres...ce fil n'est pas un historique du jazz mais plutôt le partage de bons moments à écouter...

On commence avec un album sympa, bien enregistré en live avec un micro à 2 capsules...des musiciens bien intentionnés qui vous obligent instamment à participer à leur jeu complice.

On peut écouter là : https://www.soundliaison.com/index.php/698-nola-red

 

 

ThierryNK and Papytechnofil have reacted to this post.
ThierryNKPapytechnofil
Auralic ML Bryston TAD JBL

Harry Connick Junior que l'on ne présente plus, né à La Nouvelle Orléans, jouant avec son big band dans ce concert à New York(existe aussi en DVD en 5.1)

Ou encore cet album:

que l'on peut écouter ici https://www.amazon.fr/New-Orleans-Harry-Connick-Jr/dp/B0026V2JCS

 

Auralic ML Bryston TAD JBL

Bonjour

Merci pour la référence de RED album Nola, c'est effectivement très bon et bien enregistré!

Hello

Red pas disponible sur Qobuz. Je trouvais intéressante la prise de son mono micro. Alors je l'ai acheté. Assez étonné des échantillonnages 192 et 96 quand la prise de son est en 352. J'ai donc acheté la version 352, et mon serveur s'occupe de la conversion en 176, (le downsampling avec des diviseurs est "naturel", mais pas le passage de 352 à 192, même si sans doutes les artefacts sont assez inaudibles, principe de précaution).

A l'arrivée, je suis emballé par TOUT. Prise de son, musique, instrumentistes. Notamment la prise de son de la trompette est fabuleuse, et j'ai écouté ça à un volume pas vraiment raisonnable.

En passant, en lien avec un autre fil, sur les 13 pistes sauf les 3, 5 et 11. Le headroom est de 0.5 dB (entre 6 et 11 dB sur ces 3 pistes). Le moindre boost en correction numérique produit des écrêtages à moins de diminuer très fortement le volume numériquement de la piste elle-même avant la correction, ce que j'estime trop dégrader les timbres (et non pas la dynamique).

Merci pour cette découverte.

MSB Reference - Benchmark AHB2 x2 - Magico S3 2023

Je l'ai aussi acheté dans sa version DXD native, c'est vraiment excellent! J'en ai profité pour télécharger la piste proposée gratuitement dans plus de dix résolutions de CD à DSD 256 pour comparer directement en saut de plage! (Et non seau de plage comme m'a corrigé 3 fois mon smartphone!)

Pareil, je viens de l'acheter en DXD natif. Superbe prise de son et album. Je ne connaissais pas le site web pour l'acheter, à suivre.

https://www.qobuz.com/fr-fr/album/dee-dees-feathers-the-new-orleans-jazz-orchestra/0886445016246

Dee Dee Bridgewater " Dee Dee's Father"

😉

Auralic ML Bryston TAD JBL

Merci @tonton-flingueur!!

A l'écoute.

Ça éclaire un peu une journée de m... (rien de grave, mais très ch..., crevaison, système de réparation par injection de mousse qui ne marche pas, mèche grâce à un voisin, et pneu dont on ne peut plus faire une meilleure réparation une fois la mousse injectée, une journée de perdue à des co...)

MSB Reference - Benchmark AHB2 x2 - Magico S3 2023

https://audiophile-magazine.com/discographie/red-nola/

MSB Reference - Benchmark AHB2 x2 - Magico S3 2023

Ça c'est cool....

Et il est vrai que ces enregistrements à 1 micro 2 capsules donnent une impression de 3D assez spectaculaire !

Auralic ML Bryston TAD JBL

N'hésite pas à proposer d'autres albums aussi sympathiques !!

MSB Reference - Benchmark AHB2 x2 - Magico S3 2023

Henry "Red" Allen, natif de la Nouvelle Orleans, est un "oublié" parmi tant d'autres de l'histoire du jazz, et c'est bien dommage. Ce n'est pas inintéressant de faire un retour en arrière car l'on se rends vite compte que les interprètes d'aujourd'hui sont souvent de bien pâles copies, présentant une vision caricaturale de cette musique. Donc voici un petit retour au sources 🙂 

 

Quelques références:

Sa page Wikipedia: https://en.wikipedia.org/wiki/Red_Allen

Une "solographie" par Jan Evensmo: http://www.jazzarcheology.com/henry-allen/

Sa biographie par John Chilton: https://www.amazon.fr/Ride-Red-Life-Henry-Allen/dp/0826447449

Sa carrière musicale commence très tôt. Il rentre pour la deuxième fois dans les studios en 1929 à l'age de 21 ans et enregistre une série de titres mémorables, disponibles notamment sur cet album:

https://play.qobuz.com/album/0669910198759

Citons içi Jan Evensmo:

"This is one of the most outstanding trumpet sessions ever made! With exception of the ”false start” in 1927, this is unbelievably enough a recording debut. However, Allen is no modest newcomer but a brilliant star, one of the brightest shining in the history of jazz. He has already found his style, an open pure sound, a sparkling technique, a fantastic inventiveness, a unique sense of harmony and a rhythmic sureness far above those of his contemporaries. Allen is to me the most underrated trumpeter in jazz. This is not the place of making comparisons with Louis Armstrong, let me just state my opinion: Nobody will ever make me put any trumpeter before Allen (Mr. Borthen does not quite agree on this point), the question is only if the golden medal is to be shared. The presence of three takes of three titles and two takes of the remaining “Biff’ly Blues” is a unique opportunity to study HA’s talent. Every take is different, not only in the soli but all through the three minutes. To choose favourite takes is a hopeless task, I would not be without any of them (where is the third take of “Biff’ly Blues”???). There are some minor flaws to be found, not due to incompetence but to the taking of crazy but wonderful musical risks, it does not matter in the least. The titles naturally divide into two groups, the faster ones consisting of “It Should …” and ”Swing Out”, and the slower ones, “Biffly Blues” and “Feeling Drowsy”. If one has to choose a title, maybe the utterly moving “Feeling Drowsy” will be the one. But then one must not forget the complex rhythmic variations of “It Should …”. And so forth. Let’s stop here. These sides are musts for every jazz collector. "

Il joue jusqu'à sa mort, en 1965, mais il enregistre peu. C'est dommage, car c'est un musicien qui s'est "bonifié" avec le temps. Parmi ses derniers albums, deux sont à mon avis remarquables (tous le deux en collaboration avec Coleman Hawkins):

Sur ce dernier on trouve un interprétation sublime de "I Cover the Waterfront" qu'on ne se lassera pas de réécouter régulièrement:

Le compositeur, muscien, musicologue Gunther Schuller en parle de manière éloquente: "Recorded evidence of Allen's work from 1946 to his death in 1967 is relatively slim. But two recording dates from the late 1950s testify tellingly to the fact that Allen never stopped growing musically, and in fact in the last fifteen years of his life regained fully his earlier creative potency. In some ways his playing with Coleman Hawkins in 1957 (their first encounter in 24 years) and with Kid Ory in 1959 was the finest of his entire career. What it had lost in some of the early youthful brashness, it had now gained in seasoned maturity. I Cover the Waterfront is one of the most magnificent extended trumpet solos of that or any other period. It brims with interesting bold, contrasting ideas, draws continually upon his lively creative imagination, is alternately gently ruminative and passionately expressive, and is played with a new rich, husky, breathy, singing tone"

Issue de ce même album, une belle version de "St James Infirmary" que vous pourrez comparer à celle de Nola mentionée en début de ce fil:

J'ai un faible également pour cet album enregsitré dans un club de Long Island dans les années 60: https://play.qobuz.com/album/0886446277233

Bonnes écoutes !

 

Isokawa a réagi à ce message.
Isokawa

Ça c'est du post!! Merci!!

MSB Reference - Benchmark AHB2 x2 - Magico S3 2023

Merci! A découvrir dès que je peux... 😎 

Papytechnofil a réagi à ce message.
Papytechnofil
Auralic ML Bryston TAD JBL